Hypnose et estime de soi

Les élèves de l’ECH en formation pour Devenir Hypnothérapeutes réalisent un mémoire de fin de formation sur une thématique qu’ils ont choisie. Voici l’extrait du mémoire réalisé par //auteur// – Session //ville-année//

Hypnose et Estime de soi

Une bonne estime de soi, est-elle un des préalables à notre bonheur ?
La réponse est certainement OUI, car elle s’apparente à de nombreux égards à un socle sur lequel construire notre bien-être.
A l’opposé lorsque celle-ci est défaillante, elle peut être à l’origine de nombreuses problématiques et inconforts ou y participe plus ou moins. Car les conséquences d’une mauvaise estime de soi, impactent tous les domaines de l’existence, qu’il soit familial, intime ou professionnel.

L’estime de soi est donc une thématique passionnante et ce mémoire a pour objectif de mieux la comprendre, que ce soit au niveau de ses origines, de ses conséquences ou encore des facteurs qui aggravent la mésestime.
Il m’offre également l’occasion de connaître les leviers de renforcement de l’estime de soi quand celle-ci est mal installée ou altérée au cours de l’existence.
Afin d’agir sur cette thématique, ce mémoire présente une proposition d’approche en hypnose thérapeutique en 3 étapes :

Etape 1 – Apaisement d’un souvenir traumatique (ou d’une situation fondatrice de la mésestime).
Intimement liée à la valeur donnée à l’enfant par son entourage, l’estime de soi reste fragile et peut être altérée par des événements de la vie d’adulte qui font écho aux blessures de l’enfant. Il convient donc d’atténuer leur impact sur l’estime de soi.

Etape 2- Renforcement de « l’acceptation de soi ».
Il s’agit ici de promouvoir la bienveillance avec soi-même et notamment de favoriser la reconnexion au corps. Ce qui est généralement un préalable à la restauration de l’estime de soi.

Etape 3- Développement de la « responsabilité de soi ».
Cette séance a pour objectif d’accroître le sentiment de responsabilité du patient. Elle instaure l’idée que la nature de ses relations aux autres, ses comportements, la satisfaction de ses besoins et l’atteinte du bonheur sont de la responsabilité du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.